Archives du blog

Beauté de rentrée

C’est la rentrée et comme chaque année, portées par l’heureux impact de vacances au soleil et de farniente, nous souhaitons prolonger la sensation de légèreté et d’allégresse qui nous a envahies pendant, allez, au moins 4 jours. A savoir, les 4 deniers jours du séjour, ceux qui, nous rapprochant inexorablement du retour, nous ont fait prendre conscience du besoin absolu de récupérer et de se sentir bien.

Donc, nous avons : mangé des légumes et des fruits, couru sur la plage cheveux au vent, fait du vélo, dormi, lu, évité de consulter nos téléphones toutes les 2 minutes et nous sommes désintéressées de Facebook. Si on y réfléchi bien, rien que du normal. Et maintenant que les bottes, les pulls, les collants qui grattent, les réunions à dormir debout et les pizzas surgelées guettent, nous essayons de garder le contrôle, avec ce qui nous reste d’énergie. Faut faire vite, dans deux semaines, nous serons de nouveau réduites à l’état de zombie.

Heureusement, les grandes marques n’ont pas pris de vacances et certains individus au fort potentiel créatif on pensé à nous concocter une rentrée au petit poil…

La palme revient sans conteste à Narta, qui nous pond un « patch anti-transpiration » (dont la pub est visible ici) , à coller sur les vêtements.

Ce qui signifie: une fois bien enduite de déodorant efficace 48h (je me demande encore quels sont les esprits pervers qui ont inventé ce concept poussant les gens à ne pas prendre de douche pendant deux jours…), on fixe sur ses chemisiers des petits ronds qui vont se gorger de notre sueur. Plusieurs questions me viennent spontanément :

–          Quid de l’odeur ? les patchs la retiennent-ils avec leurs petits doigts musclés? ou bien se diffuse-t-elle sauvagement dès qu’on les décroche?
–          Si on transpire beaucoup, que se passe-t-il une fois que le patch est arrivé au maximum de sa capacité d’absorption, il rompt et déverse les millilitres de sueur emmagasinés ?
–          Y a-t-il un risque de se retrouver avec des auréoles sèches au milieu (à la place du patch) et humides autour ? façon « auréoles de l’ange » ?
–          Si on serre brusquement les bras le long de son corps, risque-t-on de comprimer le patch et de faire gicler toute la sueur qu’il contient et qui se mettra donc à ruisseler le long des bras et à couler en dehors de manches ? Beuuuuurk…
–          Peut-on garder les patchs gorgés de sueur et en faire des bombes à eau, à projeter sur ses camarades en réunion ?

Mais trève de questions basiques, il y a du lourd: Certains magasines décrivent notre état physique de rentrée de façon assez catastrophique : cheveux ternes, peau desséchée, pellicules dans les starting-blocks… En gros le message est : bronzée et les cheveux dans le vent c’est sublime, jusqu’au 30 Août ; dès le 1er Septembre, la peau passe de « délicatement caramel » à « vieux serpent » et les cheveux de « blond surf » à « paille cassante ». En plus, on a bouffé notre capital soleil… et les boutons, points noirs et autres comédons ne vont pas tarder à nous assaillir, sans compter les cocktails, glaces et apéritifs estivaux qui nous sont tombés sur  les hanches… et j’oubliais les tâches laissées sur notre peau par le soleil, les pointes fourchues et les cernes…
En plus, adieu les amours de vacance, les relations torrides et les coups de cœur irréfléchis…

Vieille, moche, grasse et seule… belle image pour le début de l’automne…

Mais qu’à cela ne tienne, il suffit :

–          De continuer le sport, soit : courir (sous la pluie) 3 fois par semaine (en pleine pollution)
–          D’acheter des gélules pour s’hydrater de l’intérieur, se couper la faim, garder ses cheveux, avoir un teint frais, … remplacer les mojitos par un cocktail de gélules jaunâtres qui laissent une sensation de glue dans le fond de la gorge. Et aucune envie d’aller danser la samba sur son bureau…
–          Passer en mode « crème » pour réparer les dégâts de la mer et du soleil : s’enduire consciencieusement de produits super-hydratants (donc collants et gras) partout (des pieds aux cheveux). Après ça, essayer de s’habiller relève du défit.

 Et puis n’oublions pas que la rentrée, c’est aussi le salon du mariage… retrouvons donc nos forces et notre physique pour partir choisir, dans les étalages, le mari qu’il nous faut…

Bonne rentrée…

 

 

Publicités

Un peu de crème?

Hélas en ce mois d’Août, la météo exubérante incite au surf… en me promenant sur les divers sites qui promettent jeunesse, beauté, éclat, forme et tout ce qui fait un retour de vacances positif, histoire de prolonger un peu l’impression de détente conférée par 2 semaines de plages (sous le soleil), j’ai trouvé un article qui m’a laissée coite.

NB : Il est nécessaire de savoir ici que les escargots étaient mes meilleurs amis d’enfance; je les élevais, leur parlais et leur organisais des courses. Je n’ai jamais pu avaler le moindre gastéropode (on ne dévore pas ses amis); je leur ai même créé des décors personnalisés au vernis à ongles…

 « CREME —– BAVE D’ESCARGOT ACNE RIDES VERGETURE ALOE VERA »
A traduire: Crème à base de bave d’escargot, utile contre l’acné, les rides, les vergetures; contient de l’Aloe Vera.
Bien-bien-bien…
Déjà, un produit qui combine de quoi traiter à la fois acné, rides et vergetures, c’est balèze. A l’heure ou on nous fait dépenser des sommes folles pour chacun de ces problèmes… ou la base du soin est composée  de plusieurs pots différents par traitement… ça intrigue.

Mais ce qui m’esbaudi, c’est la bave… Soyons pratique:
1 – comment élève-t-on les escargots?
Je vois d’ici les rangées de gastéropodes alignés sur de mini-étagères, éclairés chichement par un néon aux nuances dignes de transformer en Dracula la blonde la plus bronzée de Paris…

2 – comment récolte-t-on la bave des escargots?
Hum, à moins d’utiliser une raclette et de prélever régulièrement les petits corps gluants, je ne vois pas trop… les passer dans une centrifugeuse qui sépare l’escargot de sa bave? Et qui peut prétendre à ce genre de job ; « tu fais quoi, toi dans la vie ? » « oh, je suis récolteuse de bave, spécialisée dans les escargots »… ça jette…

3 – comment conditionne-t-on la susmentionnée bave? 
Quelle recette immonde peut transformer la bave en crème… compte tenu de mes récentes découvertes en matière de mozzarella, je n’ose imaginer…

 Et le parfum? « Bave d’escargot » pour un onguent du soir, ça me paraît moyen… « salade pourrie » peut-être?

Je ne sais pas si parmi vous certain(e)s sont désespéré(e)s au point de s’oindre de bave, mais personnellement je ne me sens pas prête…En même temps, quand on voit des pubs aussi engageantes que « c’est l’été, sortez chez …. Mc Do » ou « Ouvrez un coca-cola, ouvrez du bonheur », on est en mesure de penser que les mœurs de nos concitoyens ont évoluées de façon incontrôlable et incompréhensible… les dérives de la modernité…. bientôt se frotter avec son i-phone sera considéré comme l’acmé de la sensualité…

Conseils de beauté de la fée – soir –

Les soirées rallongent et tant mieux : nous allons avoir plus de temps pour nous occuper de nous.
Oui, je sais, c’est débile. Le temps n’étant par définition pas extensible (tout ce que l’on constate c’est qu’il passe plus vite dans les bons moments – comme quand une chanson de Dalida passe à la radio – et diaboliquement lentement dans les moments détestables –comme en réunion de bilan de fin d’année, ou lors d’une interview de Marc Levy, mais là on peut zapper -), les soirées ne sont ni moins ni plus longues. C’est une allégorie en quelque sorte. Comme si la présence de lumière rendait les moments d’action plus faciles.
Mais là n’est pas la question (l’âne est pas la question non plus, hein), je m‘égare…

Donc entrons dans le vif du sujet comme le doigt dans le gâteau à la crème. A savoir « les conseils de beauté du soir ». Oui, je sais, j’ai mis le temps. Mais c’est un sujet qui demande maturation. Et on ne peut pas être partout à la fois. Ni maîtriser le temps, quoi que je m’emploie depuis ma (Ô combien lointaine) plus tendre enfance (ça aussi c’est une allégorie).

Voilà la liste non exhaustive de tout ce qu’il faut faire en fin de journée pour être resplendissante et fraîche et au top intellectuellement.
Si ça marchait, ça se saurait et j’aurais depuis longtemps appliqué à ma propre personne, mais c’est tout de même intéressant de relever les inepties des magazines. Surtout en ces périodes pré-estivales de régime. Mais ce dernier point fera l’objet d’un post à venir.

Conseil n°1 : Evacuer le stress et les tensions de la journée
D’un autre côté, si vous avez suivi tous les conseils du matin et tous ceux de la journée, vous n’avez pas vraiment eu l’occasion d’avoir de moments pour stresser…
Mais imaginons que vous revenez d’une journée standard et commençons par l’oublier…

Tout d’abord, ôtez tous les vêtements qui vous ont accompagnés cette journée ; vous pouvez jeter par la fenêtre les chaussures qui vous ont rendues sexy assise et torturée debout. Vous pouvez aussi bazarder le collant dentelle (effet garanti) qui s’incruste dans les plantes de pieds et scie la taille. Piétiner la jupe qui vous a entravée et en profiter pour exécuter une petite danse de joie. Ca fait toujours du bien de se débarrasser des petits désagréments du quotidien.
Là, conseil gratuit au passage, poussez un hurlement rauque et sonore, histoire de totalement expulser votre tension. Bien évidemment ce conseil suppute une parfaite maîtrise des relations de voisinage.
Ensuite, vous pouvez revêtir votre tenue d’intérieur en coton bio et éthique. C’est-à-dire d’une couleur indéfinissable et d’une coupe « sac » abominable. Mais c’est bio.
Brossez-vous les cheveux 100 fois de chaque côté, la tête en bas. Si vous n’êtes pas évanouie après cela, vous pouvez passer à la suite.
Coupez toutes les sources d’énergie parasites comme téléphone portable, télé, ordinateur, etc. En gros, tout ce qui vous relie au monde doit être éteint.
Allumez 12 bougies de cire naturelle (celles qui coulent partout) et faits brûler un bâtonnet d’encens  Maya (celui qui pique la trachée artère).
Procédez à quelques exercices de respiration assise en tailleur sur une natte d’herbes tressées à la main par des indiens des hautes steppes de la Mongolie orientale (reconnaissable à l’odeur de vieux foin qu’elle dégage même après 25 jours passés sur le balcon), puis enchaînez par quelques postures de yoga qui ré-équilibrent vos énergies ; si vous n’êtes pas habituée à la natte, vous aurez des bleus partout aux articulations ; c’est normal, vous apprenez à vous endurcir physiquement. Profitez-en pour une relaxation de 10mn sur le dos. Sans coussin sous la tête.

Voilà, vous êtes détendue.  Ne prenez pas les sms, messages, infos facebook qui vous sont arrivées dans l’intervalle. Ce serait une source d’énervement visuel.

Conseil n°2 : Alimenter son corps
Continuez toute la soirée à boire des tisanes de courge, de betterave et de queue de pamplemousse des Indes, sans sucre.
Comme il faut dîner léger et de préférence tôt, ne perdez pas de temps : croquez vos galettes de riz soufflé sèches, mélangez vos germes de soja avec l’huile foie de morue et pour finir dans la liesse, absorbez une cuillérée de crème de riz avec 3 gouttes de miel. Quelle fête.

Conseil n°3 : Alimenter son esprit
Pendant cette phase et pour ne pas perdre de temps, vous pouvez laisser poser un masque à base de jaune d’œuf et de miel sur votre visage démaquillé. N’hésitez pas à enduire votre chevelure de moelle végétale. Conseil personnel : si vous faites ça, tressez vos cheveux très serré, à cause de l’odeur forte et de la désagréable sensation de gras qui en émanent…
Prenez un recueil de poèmes médiévaux, de haïkus  ou un traité philosophique sur la survie des hamsters sauvages en terre Adélie par -15° et installez-vous sur votre canapé en surélevant un peu vos pieds à l’aide d’un coussin rempli de graines de blé sauvage du Zimbabwe.
Vous pouvez mettre en fond musical des chants de cachalots ou de tortues deux fois centenaires. Le mieux est d’alterner, pour conserver intacte l’émotion ressentie.

Conseil n°4 :  Un bain émollient et amaigrissant
Ca existe, j’ai découvert le concept récemment. Le principe est simple : très chaud, mais avec de l’eau couvrant uniquement les cuisses. Très chaud pour le côté émollient. Couvrant juste les cuisses pour le côté amincissant. Il paraît que le cœur travaille à réchauffer la partie émergée du corps et brûle donc plus de calories. Mais bon, avec les 2 galettes sus-mentionnées, il n’y a pas grand-chose à brûler ; enfin… qui suis-je pour argumenter…
Autre option amincissante : la douche froide sur tout le corps (même principe de réaction de l’organisme qui crame des calories pour maintenir une température honnête), en insistant (découverte récente de mes centres d’observation) sur l’arrière des genoux.
Les cuisses rouges et les genoux bleus, le corps gelé mais en sueur, vous pouvez vous enduire de crème relaxante à base de graines du Brésil. Restez bien 15 mn avant de vous habiller, sinon vos vêtements seront irrémédiablement collés sur vous pour la nuit… et comme le coton bio a la fâcheuse manie de déteindre, vous serez rouge, bleue ou violette au réveil. C’est joli mais un peu compliqué à éliminer…

Ah… comptez 35 mn et 250 cotons pour que votre visage redevienne normal et pas collant.

Conseil n°5 : Se préparer une bonne, réparatrice et salvatrice nuit de sommeil
3 crèmes sont indispensables :
–   Celle de nuit à tartiner sur son visage ; effet gras-brillant assuré. Il vaut mieux avoir des taies d’oreiller imprimées… les auréoles suintantes se verront moins.
–   Celle pour les pieds, plus efficace si on porte de petites chaussettes de coton.
–    Celle pour les mains ; même remarque, avec des gants.
Ceux qui prétendent que dormir en chaussettes donne des cauchemars sont des menteurs.

Réglez votre réveil « lumière du jour naturelle » avec chant des oiseaux dès l’aube. Vous êtes prête.

Remarque personnelle: Tous les magazines s’accordent sur le fait qu’une nuit torride passée dans les bras de votre amoureux, amant, amante, voisin, … reste la meilleure des recette-beauté. Mais avec les cheveux gras, le visage luisant, les gants, les chaussettes et les 3 litres de tisanes qui vont vous faire vous lever toutes les 20 mn, il va falloir négocier…

Conseils de beauté – journée –

Comme promis, voici les conseils beauté pour la journée ; entendez par là « pour toute la journée, quelque soit la journée » c’est à dire les choses à faire au quotidien et quelles que soient les circonstances. C’est important de le préciser. Ici nous prendrons exemple sur une journée de bureau, ce sont de  façon générale les plus nombreuses (à mon grand dam).

 Nous en étions restées à l’après-douche, (conseils du matin) le moment de se glisser dans une tenue élégante et confortable, adaptée à tous les moments de la journée et dans laquelle on se sent à la fois très professionnelle, très femme et très à l’aise.
Traduction :
– Très professionnelle = tailleur foncé + chaussures à talons
– Très femme = sexy sans ostentation, donc jean + talons
– Très à l’aise = pour moi plutôt jogging ou pantalon de treillis + t-shirt à capuche et baskets à strass (pour la touche féminine). Pour les magasines ce serait plutôt « combinaison fluide à fleurs + talons compensés » ; un monde me sépare des magasines…
Donc vous vous habillez comme vous voulez, mais impérativement vous portez des chaussures à talons. De toute façon vu l’heure vous n’avez pas le temps de tergiverser.

Ici commence la liste des « conseils de journée ». Primo : marcher autant que possible. On oublie la voiture.
D’un autre côté, avec des talons, la voiture c’est mieux ; mais qu’à cela ne tienne, on part cavaler après son bus ou son RER haut-perchée. Le top serait de prendre un vélo ; mais là, associé aux conseils vestimentaires, on sombre dans l’hérésie. Il y a sur cette terre des femmes qui trouvent parfaitement adapté de faire du vélo avec des talons aiguilles. Je pense qu’elles n’ont pas les pieds formés comme les miens. C’est la seule explication rationnelle. Et mes pieds sont normaux, évidemment.

Petite digression sur le vélo : oui, c’est respectueux de l’environnement et oui, ça permet de faire un peu d’exercice. Mais entre la pollution, la circulation, les déraillages, les crevaisons et le casque, le vélo c’est surtout l’anti-glamour par excellence. A moins d’avoir seulement 300m à parcourir. Si vous avez envie de remettre votre chaîne bien grasse sur un trottoir totalement envahi de piétons, juchée sur vos chaussures à talons, ça vous regarde. Mais ne m’accusez pas de vous avoir forcées.

Donc on marche. Ca tombe bien, par ce qu’on a des courses à faire : en effet, il faut manger des produits frais tous les jours. Profitons donc de cet agréable baguenaudage urbain pour acheter quelques fruits et légumes qui feront un grignotage parfaitement adapté. Oui « grignotage », vu ce qu’autorisent les articles sur l’hygiène de vie, il n’est pas question de parler de repas.
Il est recommandé de boire beaucoup, de préférence des tisanes. Mais pas n’importe lesquelles ; les tisanes préconisées sont toujours strictement introuvables dans les supermarchés du coin. Si vous trouvez les bonnes tisanes, faites-en un stock, c’est encombrant mais pas lourd. Ca tombe bien, vous avez déjà les courses de frais.

10 :30 : arrivée sur son lieu de travail avec les pieds en sang, les bras chargés de pommes et de choux.

Commencez par scrupuleusement vous laver les mains, laver vos fruits et faites bouillir de l’eau. Afin de préserver une harmonieuse ambiance d e travail, allez saluer tous vos collègues ; même ceux que vous détestez : c’est bon pour votre karma. Proposez leur un de partager votre jus de courges, ils vont adorer. Une fois la tournée de saluts effectuée, vous pouvez faire infuser votre tisane zénitude ou la tisane drainante ou la tisane detox ou la tisane coupe-faim ou la tisane pour faire pousser les ongles des pieds ; de toute façon, ça ne change rien ni au goût ni à l’effet.
Vous êtes prêtes à commencer votre journée de travail. Vérifiez tout de même l’agencement feng-shui de votre matériel de bureau et recalez votre pierre anti-irradiations d’écran. Faites brûler un bâtonnet d’encens et asseyez-vous bien confortablement.
C’est important parce que le bureau peut être le haut lieu d’exercices physiques discrets mais néanmoins efficaces. Les magasines regorgent de mouvements à faire sur sa chaise comme serrer les poings, contracter les cuisses et les abdos, tendre les bras etc. Essayez d’avoir l’air dégagé une fois vos bras en l’air et personne ne vous posera de questions.
Priez pour ne jamais avoir à travailler en open space. Et si le téléphone sonne, rien ne vous empêche de poursuivre vos séries. Le comptage en tâche de fond peut aisément devenir une habitude. De toute façon si vous n’écoutez que d’une oreille distraite votre correspondant, ça ne changera pas grand-chose…

 Au déjeuner, 2 options : un repas léger (blanc de poulet et salade, une vraie punition ; je préfère ne rien manger du tout, au moins je sais pourquoi j’ai faim…) ou une séance de sport et des produits frais (ceux achetés le matin). Celles qui arrivent à tenir le coup après une séance de gym d’une heure et deux pommes bio sont de vraies héroïnes.

Détail non négligeable : le sac de sport, à trimballer à pieds le matin.

 Le reste de la journée est à l’avenant : tisanes et contractions.

 Au retour, vous êtes autorisée à prendre le métro ; profitez-en pour faire quelques contractions abdominales accrochée à la barre centrale. Eventuellement, l’air dégagé, vous pouvez aussi monter sur la pointe des pieds en contractant les fessiers. 3 séries de 10 au moins.

Certains magasines conseillent de prendre dans son 3ème sac une tenue pour les happy-hours, à savoir des chaussures encore plus hautes et un petit haut sexy pour remplacer la chemise. Moi je dis: après avoir marché toute la journée, contracté tout la journée, avalée 3l de tisanes et grignoté uniquement des blancs de poulet, si vous avez la force de sortir, surtout n’hésitez pas… Et si vous avez envie de trimballer 3 sacs toute la journée, après tout, ça vous regarde.

Concernant le sac de sport et le sac de courses bio auquel éventuellement s’ajoute le sac « tenue du soir », que celles qui sont a vélo et ont crevé dans la journée me bénissent…

Parmi les autres conseils « de jour », ceux liés aux activités sportives sont non négligeables.
La piscine par exemple, requiert l’application d’un produit qui protège les cheveux avant la séance ; c’est-à-dire à la maison. Effet « cheveux gras » garanti, mais ce n’est pas grave : on se rend à la piscine.  (A ce sujet, j’ai déjà raconté quelques mésaventures liées à ce conseil par ici)
En plus, se tartiner le visage d’une crème bien grasse qui protégera la peau des agressions du chlore. C’est plutôt avisé. Donc je le fais à chaque fois que je me rends à la piscine.
Ce matin, vêtue de mes plus beaux atours de week-end, soit pantalon de treillis réservé aux opérations de peinture, sweat à capuche de djeun de banlieue, les cheveux gras ramené en chignon et le visage luisant, je pars allègrement pour la piscine le sac poubelle crânement arrimé à la main gauche ; devinez quoi…
Ceux qui me lisent avec attention savent déjà…
Je sors de l’ascenseur pour me trouver nez à nez avec … mon voisin sexy. Mortification. Pour ceux qui découvrent, allez  

Dialogue :
Lui          « Ah, vous allez à la piscine ? » (finement obervé: j’ai mes palmes sous le bras, elles sont trop grandes pour rentrer dans un quelconque sac de sport)
Moi        (envie de disparaître) « Oui…. Enfin là, je vais aux poubelles» (mais quelle niaise, pas la peine d’en rajouter)
Lui          « J’y étais ce matin, à 9h, il n’y avait personne » (en effet, à 9h je dormais, je ne risquais pas d’y être)
Moi        « Quel courage… »

Grrrr
Le temps pour mon estimable lectorat d’assimiler ces infos de qualité, et nous nous retrouvons pour les conseils « de nuit ».

Conseils de beauté de la fée

En ces temps où la femme se doit d’être lumineuse et sexy, toujours pimpante et souriante, jeune de corps et d’esprit et j’en passe, il est temps de dresser la liste (non exhaustive) de tous les conseils avisés qui, suivis à lettre, lui permettent de respecter les codes de la vie moderne…
Mes sources perso vont être ici agrémentées des sources « magasines féminins » et « infos glanées sur le oueb » ; je vais m’efforcer de décrire la « journée beauté » idéale pour être au top.
C’est une vaste tâche, aussi me permettrai-je de distiller ma science par bribes, histoire que chacune ai le temps d’assimiler, de tester puis de mettre en pratique régulière.
Le découpage sera le suivant :
– Conseils du matin
Conseils pour la journée
Conseils du soir 

Le matin :
Tous les magasines sont d’accord là-dessus : il faut dormir ; donc le matin s’entend « après une nuit de 8h, paisible, pleine de beaux rêves, réparatrice ». à 23h au plus tard, on dort à poings fermé; ou alors on, se lève quand on veut. Mais c’est assez rare…
Le réveil sonne et il est totalement impératif de commencer sa journée par l’ingestion d’un grand verre d’eau tiède dans lequel on a pressé un citron. Ce sont Pénélope Cruz et Nicole Kidman qui le disent (c’est donc forcément vrai) ; si pour avoir leur physique il faut en passer par là, pourquoi pas ?
Laisser poser le breuvage dans l’estomac pendant 10 mn avant de se lever.

Toujours au lit, il faut maintenant continuer par une série d’étirements  variés, destinés à « préparer le corps au lever » ; donc c’est l’esprit parfaitement clair que vous commencez votre journée en faisant le chat, bras et jambes  étirés, épaules déliées et en prenant le temps de faire de longues inspirations. Personnellement le matin j’ai plutôt tendance à pester contre le réveil et à essayer de faire comme s’il n’avait pas sonné ; le seul mouvement autorisé serait celui du coup de poing sur le bouton « on » pour anéantir d’un seul geste toute idée de lever. Mais passons et faisons le chat.
Le chat avec un grand verre d’eau citronnée dans le ventre.
Au passage, celles qui ont réussi à avoir leur verre d’eau tiède sans se lever sont balèzes. J’admire.

Ca fait déjà 15mn que le réveil à sonné quand on se lève. Si on n’a pas le teint frais et les paupières légères, le conseil suivant est de mettre 2 petites cuillères au congélateur 5mn. Vous verrez pourquoi après. Pendant les 5 mn, il faut maintenant se préparer un petit-déjeuner équilibré et vitaminé :
Fruits frais, thé léger, fromage blanc, céréales  sans sucre, pain grillé (de préférence bio et complet). Si vous êtes désespérée de ne pas pouvoir absorber de sucre, vous avez le droit à une mini cuillérée de miel (de quoi entretenir la frustration). Exit les tartines de nutella, les yaourts  aux fruits et les choco-pops. C’est mal. Leur simple vue devrait vous faire prendre 10kg.

Maintenant, vous pouvez sortir les petites cuillères du congélateur et les appliquer sur vos paupières inférieures. Ne pas craindre que la peau, fine à cet endroit, reste collée sur les cuillères. Pendant que les cuillères posent, vous pouvez manger votre petit-déjeuner. Sans perdre de vue que les fruits doivent être absorbés au moins 20mn avant le reste ; débrouillez vous pour faire quelques mouvements de yoga (comme Madonna) entre les fruits et le reste. Mais faites bien attention à ne pas laisser tomber les petites cuillères. En même temps, si elles sont collées par le gel sur la peau, c’est un souci en moins.Profitez de ce moment de zenitude avec vous-même pour allumer votre lampe « effet lever du jour » ; un rayon de lumière blanche en pleine figure pendant au moins 30mn prévient la déprime disent les magasines. Ce sera pour le petit-déjeuner.

Donc le réveil a sonné depuis 30 mn et vous faites le salut au soleil avec vos cuillères sur le visage, la lumière dans le dos et le thé qui refroidit pendant que les tartines grillent et noircissent.  Avec un peu d’entraînement vous réussirez à gérer le timing.

Le petit déjeuner se prend sur fond de musique classique (ne pas s’énerver avec les infos et éviter télé-matin, ça préserve l’esprit) en mâchant 30 fois chaque bouchée et en profitant de la lumière en pleine figure (ainsi on ne voit pas les céréales, c’est plus facile d’imaginer que ce sont des choco-pops)

Ensuite, une douche. De préférence tiède, pour ne pas stresser l’organisme ; comme vous êtes respectueuses de l’environnement, vous coupez l’eau pendant le savonnage.
Un petit conseil « bonne humeur » : chantez sous la douche ; ça donne aussi du courage pour se savonner dans le froids avant de remettre l’eau tiède. Pour le rinçage, un jet froid est recommandé. Il doit partir des pieds et remonter doucement jusqu’au bassin ; puis descendre des épaules au bassin. Chantez plus fort, ce sera moins difficile.

Au sortir de la douche, il est fortement recommandé de se sécher  scrupuleusement et surtout entre les orteils.

Maintenant, tous les magasines sont formels : il faut hydrater sa peau ; faisons rapidement un petit décompte :
– Crème contour des yeux, à appliquer en tapotant légèrement.
– Crème visage, à appliquer en massant puis faire des pincements sur les joues, dans le cou et jusque derrière les oreilles.
– Baume à lèvres (de préférence après un léger gommage)
– Lait corporel ; en profiter pour masser les zones à risque « cellulite » avec un truc à picots immonde en plastique moche, qui fait mal et pince la peau ; il faut insister au moins 5mn.
– Crème sur les pieds (important surtout en hiver) ; ne pas trop en mettre, sinon les pieds clapotent dans les chaussettes…
– Huile capillaire. Doser savamment cette dernière pour éviter l’effet « cheveux gras »; si c’est râté, repartir à l’étape « douche »…
– Crème sur les mains et les ongles
7 crèmes différentes; il est conseillés de leur faire des étiquettes adaptées au marqueur, histoire de ne pas les confondre…

A ce stade, vous ne pouvez pas envisager une seconde de vous habiller, trop de risques de gras sur les vêtements ; ce n’est pas grave, prenez quelques minutes pour faire de la méditation, comme les actrices américaines. Debout dans la salle de bain, c’est parfait.

 Un petit coup de brosse à cheveux la tête en bas pour décoller les racines. Si vous aviez omis d’ôter les cuillères, elles tombent à ce moment d’elles mêmes. Vous découvrez alors que vos paupières inférieures sont rouges vifs ; elles vont mettre 10 mn à reprendre un aspect normal. Ce n’est pas grave, vous pouvez en profiter pour polir vos ongles de pieds.
Puis vient l’étape du brossage des dents ; 3 mn. Les plus organisées auront pensé à le faire sous la douche…

Maquillage enfin… le top c’est d’avoir l’air naturelle ; ça s’appelle «le maquillage nude » ; c’est un concept inventé par des publicitaires cocaïnés jusqu’à l’os pour vous faire acheter des produits très chers qui donneront la subtile impression que vous n’êtes pas maquillée.
Entre le fond de teint, la poudre, l’anti-cernes, l’ombre à paupières, le blush, le mascara et le rouge à lèvres , ce sont une bonne demi-douzaine de produits à répartir artistiquement sur votre visage, en quelques minutes et qui n’auront aucun effet. Cool , non ? C’est pour cela que l’ordre d’application n’a strictement aucune importance.

Maintenant vous êtes prête à vous habiller… cela fait 1h45 que vous êtes levée, vos muscles sont endoloris, votre estomac brûle à cause du citron pris à jeun, vous êtes éblouie par la lumière « du jour », votre maquillage ne masque pas le rouge des paupières gelées et vos voisins tapent sur le mur pour faire taire vos chants tribaux.

La journée peut commencer…