Loi dite « du voisin sexy »

C’est un peu comme une loi de Murphy ou LEM (loi de l’emmerdement maximum).

Posons le postulat suivant : parmi vos voisins d’immeuble tous plus insipides les uns que les autres et sur les mœurs desquels j’ai déjà un peu glosé ici « votre voisin du dessous »  et là  « bon voisinage » , se trouve un individu qui rattrape les autres ; mais alors tous les autres… un homme au charme discret, au sourire ravageur, au torse glabre et musclé ( pas de fantasmes inutiles, je l’ai croisé à la piscine, mais j’y reviendrai), gentil, prévenant … marié… et qui présente la caractéristique énervante de me croiser uniquement dans les pires conditions.

– Au parking : quand je suis en train de jurer comme un charretier après le tablier de mon scooter qui refuse de s’accrocher correctement. Le geste menaçant, la chaussure pointant dangereusement vers le pneu, la hargne déformant mon visage aux traits pourtant si délicats…

– Dans la rue, quand je chante à tue-tête Dalida en  me trémousant en rythme… en symbiose parfaite avec la musqiue, mais totalement déconnectée des réalités cruelles…

– Dans le couloir qui mène aux caves quand je suis déguisée en homme de ménage, jogging mou, cheveux pendants, œil torve, regard fixe, machoires serrées et multiples sacs menaçant de céder aux bras ; en général, je porte mes tongs sur mes chaussettes et je tiens mes clés entre les dents. Pas de quoi pavoiser.

– Dans l’ascenseur, quand je descends les poubelles ; petite précision : je descends les poubelles en général après avoir fait le ménage ; donc look approchant celui décrit précédemment. Avec peut être, en plus, les cheveux collés au front et les lunettes de travers. Le ménage est pour moi comme un exutoire, une sorte de sport en salle duquel j’aime sortir exténuée mais en vainqueur. (Paradoxalement, malgré ma rage à vaincre, je suis souvent terrassée par les charges impitoyables de la poussière et des traces calcaires. Bref.)

– A la piscine donc. Dans les films, « rencontre à la piscine » signifie: bikini sur une plastique irréprochable, peau bronzée et parfumée  subtilement par les huiles solaires, cheveux fous, lunettes de soleil et ongles de pieds peints en rouge nickel. Dans ma vraie vie, « rencontre à la piscine » se lit:  en maillot nageur, avec la marque des lunettes incrustée dans les paupières, les cheveux tout plats, le reste de maquillage formant un halo noir sous les traces de lunettes et les tongs claquantes. Comme quoi la vie, ce n’est pas du cinéma. Et il ne faut pas croire tout ce qu’on voit sur les écrans (c’est valable aussi pour meetic). Au secours…

Donc voilà la situation ; ou comment avoir l’air sympa et un peu à la masse. C’est absolument incroyable, mais autant je suis amenée à croiser les autres habitants de l’immeuble dans des conditions normales, autant lui, jamais. Et à chaque fois que je redoute de croiser un humain en  rentrant chez moi (pour diverses raisons majoritairement liées à l’esthétique), ça ne loupe pas : à chaque fois je tombe sur lui.

Comble de rage : Les rares fois ou je suis « normale », je tombe sur lui et sa femme.

C’est presque un jeu. 

Aujourd’hui ça n’a pas loupé, je reviens de mon jogging, suante, rouge, attifée n’importe comment ; j’appelle l’ascenseur, et là, horreur-malheur, du bruit dans le couloir, la porte qui claque et entre in-extremis mon voisin dans la cabine, un petit sourire ironique aux lèvres. Humpf….

Quelle conclusion en tirer ?

1 – Vraisemblablement il n’est pas dans mon karma de prendre contact avec ce voisin là.

2 – Plutôt avec celui qui pue la gauloise et se sent obligé de m’accompagner au parking au lieu de me laisser descendre seule et d’attendre le retour de l’ascenseur.

3 – Il est nécessaire de se préparer pour descendre les poubelles avec autant de soin que pour aller au bal. Why not, mais ça me paraît excessif.

4 – Je suis nulle pour les rencontres ? … on dirait…

Publicités

Publié le 23 janvier 2011, dans Extrapolations, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 12 Commentaires.

  1. ma choupinette , c vrai, on a parfois très peu de chance d’être ds ses beaux atouts qd on croise son voisin !
    Surtout , ne change pas ! celui qui doit te rencontrer verra tout de toi et tout accepter en bloc !!
    Bisous,
    élisabeth

  1. Pingback: Bad karma ou scoumoune? « Le blog du gecko (bleu)

  2. Pingback: La fée danse « Le blog du gecko (bleu)

  3. Pingback: Conseils de beauté – journée - « Le blog du gecko (bleu)

  4. Pingback: échauffements « Le blog du gecko (bleu)

  5. Pingback: Concombre tueur « Le blog du gecko (bleu)

  6. Pingback: ça rigole… « Le blog du gecko (bleu)

  7. Pingback: Le paradis à partir de 6€90/mois. « Le blog du gecko (bleu)

  8. Pingback: Fée d’hiver « Le blog du gecko (bleu)

  9. Pingback: Légendes urbaines: X-tine 6 « Le blog du gecko (bleu)

  10. Pingback: Vie de quartier « Le blog du gecko (bleu)

Parlez après le bip...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :