Amoralement vôtre

blog3

C’est comme un léger souffle de liberté. Très ténu, fragile. Un petit truc qui passe et, à défaut d’ébouriffer, soulève une mèche trop sagement glissée derrière l’oreille. Sûre que vous l’avez senti aussi. Ce petit rien qui dit « je vous emmerde ».

Ne te méprend pas, Lecteur-Chéri-Mon-Amour, je ne vais pas ici prôner la vulgarité, la malséance ou l’indélicatesse. Non. Ce ne serait pas digne de moi. Ni de cet endroit où subtilité et poésie riment avec bon goût et fascination pour la mécanique quantique.

C’est un simple constat, qui a pris sa source avec « les nouveaux sauvages ». http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=221270.html

Jubilation de voir des personnages « normaux » se mettre à agir comme ils en ont envie. Méchamment, violement, en dehors de toute convention. Mais pas sans raison.
Que celui qui n’a jamais eu envie d’enfoncer son saxo dans le fondement du voisin qui joue imperturbablement depuis 8 ans le samedi à 10h les mêmes morceaux me jette la première boule puante. Oui, j’ai ri en voyant ces personnages se battre avec leurs moyens.

Pourquoi ? Ben parce que moi aussi, j’ai envie de planter mes ongles longs et peints de rouge sang dans les joues de celui qui me manque de politesse, d’arracher le téléphone qui sonne pendant la séance de ciné, d’en écraser l’écran et de le faire rentrer de force dans des orifices non prévus pour ça, de faire avaler de l’acide à celui qui n’est pas capable d’articuler un « merci » ou de dégonder une porte et de la faire porter en collier à celui qui me la claque au nez. Alors voire des gens le faire, ça m’éclate. De la violence par procuration ? Peut-être… Mais note que ça vaut mieux que de se lâcher en vrai , non ? Oui, je rêve secrètement d’enrouler le dit saxo autour du cou de mon voisin et de serrer lentement en admirant ses yeux d’exorbiter, la sueur perler sur son front blafard et les larmes couler le long ses joues mal rasées. Mais non, je ne le ferai pas. Quoi que…

(Attention : spoiler Kingsman)
Après ça, avoir vu des têtes voler en un magnifique feu d’artifice dans « Kingsman » m’a semblé du meilleur goût. Entendre un affreux méchant revendiquer la destruction d’une partie (choisie) de l’humanité pour sauver la planète m’a réjouie. Parce que, itou, un peu avinée, j’ai déjà émis cette hypothèse pour le bien-être de notre mère Gaïa. (par contre, j’ai trouvé un peu limite qu’il se nourrisse de frites Mc Do. Les potatoes sont meilleures)
Et ça marche ! Les gens se marrent, moi la première. Oui, on aime voir les têtes voler et des foules se bastonner sans raison. On exulte devant cette fenêtre brièvement ouverte sur la complexe débilité de l’humain. Ça soulage.
(fin du spoiler)

La bande annonce du prochain film de Marjane Satrapi « The voices » s’inscrit dans cette mouvance. Du moche-drôle. http://www.filmosphere.com/movies/the-voices-marjane-satrapi-2014/. Un film d’horreur que l’on va se délecter de regarder en frissonnant entre deux rires gras (pour montrer qu’on n’a pas peur).

Et puis un peu de réalisme. On a beau vouloir paraître irréprochable, un résidu difficile à éliminer de mauvaises pensées s’accroche aux méandres de tout cerveau qui se respecte. Sinon, à quoi servirait d’avoir l’esprit critique ? Si on n’a pas encore planté un couteau de cuisine dans le sternum de son banquier, c’est parce qu’on a réfléchi. Pesé le pour et le contre. Respecté l’humain.
Ce qui nous sépare de l’animal, c’est ça : la réflexion. Et le fait aussi que l’animal tue pour se nourrir et qu’il ne viendrait à l’esprit de personne de se faire un steak de banquier.

Le printemps arrive bientôt, précédé par un petit vent rigolo. On va pouvoir se moquer des parisiens en vélo avec leurs poireaux bios dument amarrés sur le panier avant comme cri  de révolte, des adeptes de randonnée avec bâtons et de ceux qui trouvent que les phrases de Paulo Coelho valent de figurer sur leur mur Facebook!

 

Publicités

Publié le 1 mars 2015, dans Extrapolations, La fée pétasse, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Merci pour cette page déjantée un peu réjouissante. Tu remarqueras que je commence par « merci ». J’aurais trop peur de me prendre le saxo (dont je ne joue pas, ni d’aucun instrument de musique, d’ailleurs, ce que je regrette profondément) ou une porte dégondée en guise de collier. Je n’ai pas vu « Les nouveaux sauvages » ni le film de Marjane Satrapi dont j’ai adoré Persepolis (qui n’a jamais, hélas, été plus d’actualité avec la barbarie qui gagne chaque jour du terrain). Si tu veux avoir un aperçu des films que j’ai vus, vas jeter un coup d’oeil sur mon blog http://cinerock07.blogspot.fr/
    Je n’ai pas ton humour, hélas, ni ton coup de plume…
    En toute amitié et continue à nous régaler avec tes billets « amoraux » (si peu !, la véritable amoralité est chez les 85 milliardaires dont la fortune égale celle de la moitié de l’humanité: http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20140124trib000811681/qui-sont-ces-85-milliardaires-dont-la-fortune-equivaut-a-celle-de-la-moitie-de-l-humanite.html

Parlez après le bip...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :