il est arrivé à pied par la Chine

… oui, lecteur-chéri-mon-amour, moi aussi j’ai été un jour la victime de la contrepètrie-mania…
La Chine donc, sera l’objet de nos attentions dominicales. Un dossier fort instructif du Courrier international est la source des divagations de cette semaine.
http://www.courrierinternational.com/article/2014/11/18/divertir-la-chine-pas-si-facile (en light sur le net, mais je vais en tirer la substantifique moelle, malgré l’heure, le  froid, la crève et l’alcool. Aie confiance, petit d’homme).

Il en ressort que le marché chinois est à prendre, mais sous conditions; que le poids des internautes va croissant, de concert avec celui de la censure, que l’aspect commercial prime et que Hollywood commence à perdre de son glamour. Schématiquement parlant: Les stars mondiales lorgnent du côté chinois, les annonceurs veulent leurs produits dans les films et ce sont les internautes qui décident. J’interprète, mais si peu. Maintenant que l’on sait que la Chine a des oreilles dans le 94…  Tremble, Français, la Chine écoute tes conversations! Va savoir ce qu’elle fait de tes précieux statuts Facebook… http://www.fdesouche.com/542621-chevilly-larue-94-decouverte-dun-centre-despionnage-chinois

Donc livrons-nous à l’exercice habituel du dimanche, extrapolons! Composons le film qui va nous rendre riches et nous ouvrir les portes de l’Asie!

affichelaciteinterdite

L’internaute-roi d’abord. Pas compliqué. Quelques clicks, un tour sur Google et la machine à rêves est en marche.
Pour le générique, c’est tout trouvé: une grosse poule et quelques pouffes. On devrait y arriver. Mais c’est tout de même assez affligeant. http://www.topito.com/video/phenomene-musical-clip-chine-poule
Quand on pense aux efforts désespérés que font certains pour maintenir un certain niveau de créativité, on a mal pour eux. Regardez ça, ça vaut le coup (en vrai) https://www.facebook.com/video.php?v=868708246491837&set=vb.320245458004788&type=2&theater

Pour l’histoire: un mélange de technologie avancée, de super-héros mangeurs de nouilles et manieurs de sabre, quelques belles pépés déguisées en gallinacées et des gangs de jeunes qui font du taïchip-hop (ici). De toute façon, l’histoire, on s’en fout. Tant qu’il y aura des scènes de cul et de la violence, les internautes seront contents. Donc des jeunes en t-shirt Décathlon vont sautiller dans tous les sens, parfois cul-nu, en agitant leur dernier téléphone 12G pour faire peur aux mangeurs de nouilles de l’ancien temps, par moments, de jeunes écervelées aux gros seins et à la moue humide émettront des gémissements porcins. Pas besoin d’invoquer de raisons, tant qu’on voit très régulièrement sur l’écran les marques les plus hype, genre China mobile, PetroChina, Lenovo, Air China, … Accorde 5 secondes à jeter un œil dans tes tiroirs, auditeur de France Inter mon ami, mon frère, et si, toi aussi tu trouves qu’un article sur 2 porte l’impudent « made in china », tremble. Imagine le cinéma de demain.
Nos acteurs favoris vont se dépêcher de rejoindre le pays du judo. Mais ce ne sera pas simple. Manier le sabre et voler d’arbre en arbre, muni d’une carte de crédit « bank of China » n’est pas donné à tous. Et porter un kimono orné d’une tête de dragon, ce n’est pas facile. Même si on s’appelle Dujardin. Ca demande un certain style. Doublé de la capacité à faire de petits pas (sinon, on voit ton caleçon délicatement orné de marsupilamis).

Jean Dujardin en kimono doré, une carte de crédit « Bank of China » dans la main gauche et un billet d’avion « Air China » dans la main droite  affronte un gang de jeunes en t-shirts noirs qui se déhanchent sur de la musique de poules. Ils volent, culbutent et se battent pour le dernier Samsung, fabriqué par des enfants… (). On croit rêver.

Pour fêter ça, on se nourrit, mais à la mode chinoise: L’entre-acte permettra aux spectateur de déguster des têtes de lapins. Trop bobo. Des petites têtes de  lapinous aux yeux mouillés, leurs mignonnes oreilles duveteuses et leurs petits museaux confits dans des cornets de papier. L’avantage, c’est que ça doit moins croquer que le pop-corn. Après les cris de poule, on poursuivra donc dans une ambiance « basse-cour » assez rafraîchissante. http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/06/28/20002-20140628ARTFIG00069-les-chinois-sont-fans-de-nos-tetes-de-lapin.php

Oui, demain est un autre jour. Et oui, tu peux flipper mon ami.

Publicités

Publié le 7 décembre 2014, dans Extrapolations, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Parlez après le bip...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :