Horoscope

09:30  Voilà ce qu’annonce mon horoscope du matin:
« Toutes formes de communication qui mettent en jeu une révélation intime vous apparaîtront aujourd’hui comme un moyen d’exploiter au plus juste le puissant souffle d’inspiration qui pénètre dans votre périmètre »

Petit aparté: oui, je lis mon horoscope le matin, mais non, ça n’influe pas le déroulement de ma journée; disons que quand la tendance est positive j’y trouve un moment de satisfaction (mais du même ordre que la satisfaction procurée par l’ingestion d’une tartine de confiture d’abricots à l’ancienne) et quand la tendance est négative je trouve que décidément, ces horoscopes sont nuls et non avenus.

Mais là, je dois admettre que « le puissant souffle d’inspiration qui pénètre dans votre périmètre » me réjoui au plus haut point: si même les astres reconnaissent mon génie créatif, ça va swinguer… Quand la galaxie s’en mêle, ça ne peut que déboucher sur quelque de chose de surdimensionné, transcendant, extraordinaire. J’en profite pour rappeler ici que « dans l’espace, personne ne vous entend crier »; il semblerait néanmoins que « dans l’espace, on vous entend créer ». Comme quoi, une lettre sépare un monde hermétique d’un monde accueillant.
Oui, il est tôt et déjà je suis en pleine transe. No coment.

Donc j’attends maintenant la « communication qui met en jeu une révélation intime », de pied ferme.

14:59     Toujours aucune révélation… je suis dans l’attente imminente d’un puissant souffle d’inspiration dans mon périmètre.
D’ailleurs, je commence à m’interroger sur ce qu’est « mon périmètre »… y a-t-il une distance, un rayon au delà duquel le souffle ne m’atteindra pas? Dois-je effectuer un rite particulier, revêtir une toge orange ou psalmodier sur l’air de « Où sont les feeeeeeeemmmes » des séries d’onomatopées barbares? Dois-je me couper les cheveux, me tenir sur la tête, sauter à cloche-pied et à l’envers dans mon bureau? Que de questions sans réponse… Dans le doute, je vais entamer une danse du ventre devant la fenêtre, ça ne peut pas faire de mal…

16:44    J’ai épuisé toutes mes ressources pour attirer à moi le puissant souffle d’inspiration. J’ai mal aux abdos et la danse du ventre devient pénible.  J’attends toujours. Peut être la puissance est-elle toute relative… peut être un vague toussotement a-t-il été dirigé vers moi et je ne m’en serais pas rendue compte? Le doute s’instille dangereusement dans mon cerveau de blonde (preuve qu’il y a un cerveau chez une blonde)

 19:12    Toujours aucun souffle; à ce stade, j’accepte même un soupir…

 22 :53   Mon ordi vient de freezer ; serait-ce le signe ?

23:58    Pfffff…. c’est vraiment nul, ces horoscopes….

Publicités

Publié le 8 mars 2011, dans Extrapolations, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Parlez après le bip...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :