EVEN61

EVEN61 

Traduit de l’anglais: “même 61” .
La prononciation six-un, plus rapidement « si un » ouvre quelques intéressantes possibilités comme « même si un »… suivi de ce que l’on veut : « même si un ours démonte la rame, je monte », « même si un nain algébrique traverse l’espace temps pour s’asseoir à côté de moi, je continue à lire Kant », « même si la quatrième dimension est le vide, je saute la marche », etc…
 

Anagramme « NEVE61 » :
Un névé est une accumulation de neige qui peut perdurer en dessous de la limite de neiges éternelles et ce même pendant une partie de l’été (source wikipedia).
Neige-soixante-et-un ou une touche d’éternité métallique au cœur de la capitale.
 

Dans la réalité, EVEN61 est le long asticot de métal tricolore bruyant qui cueille chaque matin des dizaines de banlieusards hébétés (d’autant plus hébétés que la semaine avance) pour les égayer dans la capitale au gré de besoins de production divers. Plus prosaïquement, le RER; enfin le mien; « mon RER » quoi. On le trouverait presque sympathique dans le petit matin frais, ses lumières oranges fièrement dressées vers le ciel, son allure sinueuse, ses couleurs franches…  

Une rapide recherche dans le monde ouebien indexé par google et voilà ce que « EVEN61 » devient : 

          Un tableau d’horaires, le haut parsemé de noms qui fleurent bon l’exotisme banlieusard du sud, le bas plus prosaïquement parisien. Etranges noms de villes, entre ceux qui gisent plus ou moins sur cette pauvre Yvette, chapeautés par un saint à la consonance animale(ce qui explique sans doute en partie sa tolérance), les noms communs, la reine au balconnet à guichet ouvert pour les sots qui finiront robinsons à la fontaine… tout ça pour ne pas perdre le nord… 

 

             La référence à une banderole floquée “vive les maries”.
Y aurait-il tant de similitudes entre le chemin tracé, régulier et raillé du serpent quotidien et la vie à deux officialisée ? tant de voyageurs hypnotisés, mécaniques et bien réglés qui emprunteraient indifféremment l’un comme l’autre ? 
 

 

          Un coming out pour le moins surprenant
Mais venant d’un long serpent à l’avant vif et aux déhanchements lascifs…
 

   

Publicités

Publié le 12 mars 2010, dans Extrapolations, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur EVEN61.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :