Digressions

Mylène Farmer se prend les pieds et s’étale sur le tapis rouge qui la mène vers un dîner Elyséen: le buzz oueb dure 3 jours….

Je me prends les pieds Gard du Nord, M5/M4, dans la foule compacte et je m’étale sur le tant pis sale qui mène à la liberté aérienne… j’espère que l’impitoyable monde ouebien va me laisser tranquille…

 

 « An education » film-bluette pour adolescents rêveurs, personnages à la psychologie à peine effleurée, loin, très loin, infiniment loin de Nabokov et Kubrick renforce, par contraste, le choc violent causé par « Precious » dans lequel rien n’est épargné au spectateur, de la bêtise à la profonde tristesse, de la misère morale à l’insondable cruauté humaine. Un personnage émouvant  de bout en bout, un courage hallucinant, une force de survie incroyables apportent une vacillante lueur d’espoir dans l’humanité…  

Publicités

Publié le 6 mars 2010, dans Extrapolations. Bookmarquez ce permalien. Commentaires fermés sur Digressions.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :