Japon – jour 11 – Takayama, Hida-no-sato

Sarubobo nous protège des ours, les plafonds fleurissent et les koï se moquent de nous voir ôter nos chaussures sans cesse..

– ouaip, sûr que moi, je préfère ma condition de poisson..

– ça va, Stanislas, en rajoute pas, sinon on n’aura plus d’histoire dans ce blog !

– tu crois ? Boah.. Elle est trop fatiguée pour lire ça…

Et les deux gros poissons corail et turquoise se mettent à rire en faisant des bulles. Mais j’ai lu…

Publié le 7 novembre 2019, dans Extrapolations. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Parlez après le bip...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :