Archives du blog

Amanda Foust n’existe pas…

i-love-my-computer-because-my-friends-live-in-it… Je suis mortifiée…

Il y a peu, je reçois un mail d’Amanda Foust m’invitant à assister à un spectacle. Je ne connais pas Amanda, mais je la remercie vivement de s’intéresser à mon élévation culturelle. Comme je ne peux m’y rendre, que je trouve sympathique que l’on m’invite, et que je suis polie (mais ce sont des restes de mon éducation judéo-chrétienne assortis au fait que j’ai peur de paraître mal élevée) je prends 3 mn pour répondre que, non, malgré la violente envie que je ressens à l’idée d’assister à une projection de « Billy Eliott le muscial au cinéma », décidemment, ce ne sera pas possible.

Environ 30 secondes après, je reçois un message de la même Amanda, qui me confirme que ma présence est enregistrée et qu’elle me souhaite une agréable journée.

Si elle sait écrire, partons du principe qu’elle sait lire. Pourquoi cette réponse, yoyotais-je, fortement éprouvée par le manifeste désaccord entre Amanda et moi ?

Je ne vois qu’une explication : Amanda est une folle qui écrit à des gens pris au hasard sur internet et essaye d’abuser de leur bonne volonté et de leur patience. Elle tente de les rassembler dans un cinéma sous des prétextes fallacieux de bambins dansants, pour ensuite les séquestrer et les marquer à jamais du sceau infâme de la disgrâce musicale. C’est vrai, quoi, c’est pas Beethov’ non plus… Les moins résistants sont ensuite rejetés dans le métro où ils sont condamnés à errer sans fin avec des accordéons électriques qui jouent du Joe Dassin et des petits gobelets Ikea pour récupérer les pièces que les passagers effrayés se sentent obligés de jeter vers eux.

La théorie du complot.

Ou alors…

Mais ça me paraît incroyable,  ou alors: Amanda Foust n’existe pas !

Amanda serait une fausse identité au nom de laquelle des communicants barbares lancent des campagnes promotionnelles ! Peur. Ca ouvre la porte à toutes les fenêtres. Ca voudrait dire que derrière tous mes amis du oueb se cachent des faux ?
Que penser de Thierry Valencin, qui m’invite depuis des années à des expos photos, de Rochelle Gordon, qui me prédit succès et argent chaque mois, de Suzanna qui me tire les cartes et de Sara qui me propose des jobs ? Sans compter le docteur Cohen, si soucieux de ma ligne… Il y en a plein d’autres, amis chers et attentifs, qui me proposent des fêtes, des livres, une réputation… Si cette communauté n’était qu’un leurre?
L’angoisse m’étreint soudain… et si j’étais la seule personne vivante qui communique sur le oueb ? Par extension, si j’étais la seule personne vivante AU MONDE ? Si ma voisine était un clone ? La boulangère, le monsieur de la poste (lui c’est sûr, il est définitivement atteint, ils ont dû l’achever) ? Et si les voix que j’écoute religieusement à la radio n’étaient que de vulgaires machines programmées (non, ça, ça paraît invraisemblable, personne ne programmerait une voix avec la bêtise de Nagui…) ; Si je vivais dans un monde de fakes ? Matrix reloded 12, mais sans Keanu Reeves (donc en beaucoup moins intéressant)…

Pour calmer mon angoisse montante, je vais faire un tour sur Facebook et contemple ce petit monde bien rassurant, en bocal cerné de bleu. Non… tout va bien… ils sont là mes amis… Sporadiquement, un petit beep m’annonce qu’ils communiquent, comme un petit battement de leur petit cœur virtuel. Rassurée.

 1332790155961_3326657