La nouvelle appli i-phone : « mon fils est-il gay » ?

 J’avais commencé à cultiver une forme de répulsion pour l’i-phone et ses applications plus inutiles que chronophages (), mais cette dernière innovation mérite que l’on s’y attarde un peu.

Ceux d’entre vous qui utilisent leur téléphone pour téléphoner sont maintenant plutôt rares ; aujourd’hui, un téléphone fait office d’appareil photo, d’accès internet, de baladeur, de point de connexion avec son « réseau social » (le terme désigne la liste des gens qui s’ennuient et aiment à vous le faire savoir en temps réel ou de ceux –moins nombreux- qui pensent être en possession d’informations hautement importantes et ne tolérant aucun délai pour être partagé – des choses folles comme les photos du chien, le portrait de mimine en maillot de bain ou des considérations philosophiques sur l’amour et la tolérance – au moins dans ce dernier cas évite-t-on les sempiternelles diapos de coucher de soleil et de papillon – ), et plus rarement pour passer un appel.
Grâce à son i-phone, il est possible désormais de vivre en parfaite symbiose avec le reste du monde et de laisser de son importante personne des traces partout. Si encore il y avait une corrélation entre l’importance des évènements mentionnés et le nombre de ces traces…

 Donc ces jours ci une nouvelle application voit le jour : celle qui va vous permettre de déceler d’éventuels penchants homosexuels chez votre enfant.  (L’article est là. )
Votre enfant masculin.
Car cette application ne s’applique manifestement pas aux filles. Doit-on en tirer la hâtive conclusion que l’homosexualité féminine est moins importante à prendre en considération pour les parents ?
Pour tous ceux qui se posent la question et n’ont pas la possibilité d’établir un dialogue constructif avec leur garçon, l’i-phone dans son omniscience apporte sans faillir la réponse. Très impressionnant.
A vrai dire, la réponse est binaire (soit oui/non ):

Si votre enfant, au terme d’analyses poussées, est déclaré non gay, vous verrez s’afficher le message suivant : « Vous n’avez pas de soucis à vous faire, votre fils n’est pas gay. Il y adonc de grandes chances pour que vous soyez grand-mère avec toutes les joies que cela procure. »
Ce qui suppose :
           – Que vous êtes une femme ; les hommes n’ont pas ce genre de préoccupations
           – Que votre objectif ultime dans la vie est d’être grand-mère ; soit de vous faire appeler « mamie » et de passer vos mercredi à véhiculer des enfants d’une activité à l’autre.

A l’inverse, si la puissante machine découvre que votre fils est gay, vous verrez arriver le commentaire suivant : – « Inutile de vous voiler la face ! […] Il est gay ! […] Acceptez-le ! Il est attiré par les garçons comme vous par les hommes. »
Ce qui suppose :
          – Que vous le saviez déjà , vu que vous vous voilez la face; donc à quoi bon faire appel à Apple ?
          – Que vous êtes obtuse, incapable de tolérance et de compréhension, limite que vous considériez l’homosexualité comme une maladie…
          – Que vous êtes attirée par les hommes, ce qui conforte mon idée que cette application est destinée aux femmes ; sinon l’acceptation n’a pas lieu d’être, vu que (n’étant pas femme et étant attiré par les hommes) vous êtes vous-même homosexuel.

Ce puissant détecteur de genre s’appuie sur des questions très poussés :

1. Aime-t-il bien s’habiller, fait-il très attention à ses tenues et aux marques ?
Un homme élégant ou coquet est donc fortement soupçonnable d’homosexualité. Messieurs, si vous voulez éviter la confusion, retournez dans vos placards et extrayez le jogging, le t-shirt avec une marque de bière et la chemise de bûcheron…

2. Aime-t-il le football ?
En effet, c’est pertinent. Des sports comme le rugby, la formule 1 ou le judo sont limite tendancieux. Et que dire de la gymnastique, de la natation ou du patin à glace ? Chaque mère digne de ce nom doit rêver que son fils ressemble à un joueur de l’équipe de France. C’est sûr…

3. Avant sa naissance, souhaitiez-vous que cet enfant soit une fille ?
Oui, il faut arrêter de penser quand on est enceinte ; ça risque d’influencer le fœtus.  

4. S’est-il déjà battu ou a-t-il participé à une bagarre ?
Les enfants sages ou discrets, ceux qui préfèrent lire ou construire des maquettes sont anormaux : un vrai homme doit se battre. Pas rétrograde du tout comme idée.

5. Lit-il des journaux sportifs ?
Le sport semble être une forte constituante de la masculinité d’un individu. Par extension, doit-on commenc

6. A-t-il une meilleure amie ?
Il ne faut surtout qu’un petit garçon entre en communication avec une petite fille ; ça pourrait lui donner de mauvaises idées, comme de faire attention à sa tenue, de se comporter de manière polie ou de dire des choses gentilles. Tous traits de caractères dangereux pour la virilité…

7. Aime-t-il les sports d’équipe ?
Hum ; parle-t-on des gladiateurs aux corps huilés ou des rugbymen aux nez cassés ?

 8. Est-il pudique ?
Evidemment : un enfant qui exhibe ses attributs sans aucune pudeur est forcement « un homme » ; parvenu à l’âge adulte, il a des fortes chances de passer pour un pervers, mais i-phone saura sans doute trouver des solutions pour parer simplement à cet effet de bord. D’ii là DSK sera président, de toute façon…

9. Est-il fan des chanteuses divas (Dalida, Mylène Farmer…) ?
Ecouter Dalida est un indice d’homosexualité ; damned. Et avoir un CD de Queen est-il répréhensible, s’expose-t-on à une amende ? On pourrait cataloguer les gens qui achètent des disques de Georges Michael ou d’Elton John ; ils sont sûrement subversifs et dangereux.

10. Reste-t-il longtemps dans sa salle de bain ?
Soyez sans craintes:  i-phone travaille actuellement à une application qui déterminera la durée raisonnable d’occupation de la salle de bain en fonction de l’âge, de la taille et du genre des individus. Ceux qui seront en dessus des temps seront gay, les autres seront sales. Il faut choisir son camp…

11. A-t-il un piercing à la langue, à l’arcade, au nez ou à l’oreille ?
Curieusement on ne mentionne pas d’autres parties du corps plus ciblées…

12. Met-il du temps à se coiffer avant de se montrer ?
Tous les ados à frange sont soupçonnables.

13. Vous posez-vous des questions sur l’orientation sexuelle de votre fils ?
Si la réponse est non, il va falloir justifier l’acquisition de cette application…

14. Etes-vous divorcée ?
Le divorce comme cause avérée de l’homosexualité. On revient enfin à des valeurs sûres… et si on interdisait aux femmes de voter ? de travailler ? d’avoir un téléphone ?

15. Aime-t-il les comédies musicales ?
Un enfant mélomane est dangereux ; derrière chaque fan de Roméo et Juliette se cache un détraqué en puissance. Et les millions de spectateurs de Glee doivent être sévèrement punis.

16. Vous a-t-il présenté une petite copine ?
La différence entre « meilleure amie » et « petite copine » réside dans l’utilisation que l’on fait de l’une et de l’autre. Avec la première on parle ; avec la seconde… on expérimente… il semble donc qu’il soit plus normal de jouer au docteur que de réviser ses leçons. L’homme de demain est une brute en jogging qui ne parle que de foot et utilise les femmes à des fins libidineuses. Belle image…

17. Le père est-il très autoritaire avec son fils ?
Définir autoritaire dans le langage Apple : si « autoritaire » signifie obliger à faires ses devoir et interdire la télé, le père est simplement intelligent…

18. Dans ses relations familiales, dénote-t-on une certaine absence du père ?
Entre le divorce, l’autorité et l’absence, le rôle du père devient compliqué à cerner. Pas assez présent ? trop ? sévère ? pas assez ?

19. Dans son enfance, était-il plutôt timide et discret ?
Et portait-il des lunettes ? avait-il le goût de la lecture et des fleurs ? les petits garçons doivent se battre vous dit le téléphone…

20. A-t-il de la complicité avec son père ?
Le revoilà… un bon père doit sans doute jouer au foot…

J’ai grande hâte de découvrire la prochaine appli i-phone, celle qui décrète que vous êtes un bon élément du paysage français…

Publicités

Publié le 25 septembre 2011, dans La fée pétasse, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

Parlez après le bip...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :